Mémorial des déporté(e)s du Val-de-Marne

En 2015, à l'occasion du 70e anniversaire de la libération des camps nazis et du retour des déportés rescapés, la délégation du Vl-de-Marne des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation remettait officiellement au président du Conseil départemental le Mémorial des déporté(e)s du Val-de-Marne.

Constitué à partir de la base de données de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et complété par de nombreuses sources locales, nationales et internationales, le Mémorial des déporté(e)s du Val-de-Marne a pour objectif d'établir la liste la plus précise possible des hommes, des femmes et des enfants nés, domiciliés ou arrêtés dans l'actuel Val-de-Marne, déportés de répression ou de persécution, décédés, disparus ou rescapés.

Ce travail de recensement a été conduit par Jean-Pierre et Jacqueline Brossard, avec le concours de membres de la délégation et des nombreux interlocuteurs qu'ils ont sollicités, notamment les responsables et personnels des services d'archives et de documentation des communes du département.

Ce travail a été soutenu par les Archives départementales du Val-de-Marne et le Musée de la Résistance nationale qui détiennent chacun un exemplaire du Mémorial afin de le mettre à disposition des chercheurs qui viennent consulter leurs fonds.

Chaque année, la délégation du Val-de-Marne des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation adresse aux maires des 47 communes du Val-de-Marne une version actualisée de la liste des déportés de leur commune pouvant être utilisée pour les commémorations de la Journée nationale du souvenir de la Déportation où un hommage est rendu à tous les déportés quel qu’ait été le motif de leur déportation.

Ce travail d’histoire est été entrepris pour que soit honorée et perpétuée la mémoire de tous les déportés, des disparus comme des rescapés. Dans les camps et les prisons de l’Europe dominée par les nazis, des milliers d’hommes, de femmes et des enfants du Val-de-Marne ont été suppliciés par les SS, affamés, épuisés par le travail, brisés par les coups et avilis, réduits à un matricule, exécutés ou assassinés avant d’avoir été immatriculés, pendus ou gazés, jetés dans des fosses communes ou réduits en cendres dans des fours crématoires, au nom d’une idéologie dépravée et barbare dans les camps et leurs Kommandos, dans les prisons, durant les évacuations et les marches de la mort.

Les nazis ont cru pouvoir faire disparaître à tout jamais les déportés. La délégation du Val-de-Marne des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation a voulu redonner une existence à tous ces martyrs, leur rendre une identité et leur dignité humaine, au plus près de leurs lieux de naissance, de résidence ou de combat, afin que les habitants du Val-de-Marne, toutes générations confondues, puissent connaître leurs noms et leurs parcours, et lutter ainsi contre l'oubli.

 

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.