Des lieux en Seine-Saint-Denis ont joué un rôle central dans la politique de persécution et de répression mise en place par l’Allemagne nazie avec l’aide du Gouvernement de Vichy, entre 1940 et 1944.

Trois gares, le Bourget, Bobigny et Pantin furent au cœur de cette répression

Trois lieux , le camp de Drancy, le Fort de Romainville aux Lillas constituaient des réservoirs d'otages, de Déportés, la caserne des Suisses à Saint Denis a pour fonction première d’interner des ressortissants de « puissances ennemies du Reich »

D

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.