Châteaubriant Loire-Atlantique

Appellation officielle :

  • (Frontstalag, été 1940 14 janvier 1941)
  • Camp français d’internement
  • Camp de surveillance de Choisel

Chef du Camp :

  • Leclercq, Louis (juin 1941)
  • Moreau, Charles (juillet 1941)

ouvert en mars 1941 dissout en mai 1942

Locaux et Bâtiments : 25 baraquements entourés d’une ceinture de fils de fer barbelés

Capacité d’accueil : 1000 personnes

Transferts :

15/03/1941 : arrivée de 350 nomades venant de Moisdon-la-Rivière
15/04/1941 : arrivée des premiers internés politiques provenant des départements suivants : Aisne, Charente, Côtes-du-Nord, Eure, Finistère, Loiret, Morbihan, Vendée ainsi que de la ville de Nantes
17/04/1941 : arrivée de 39 internés administratifs provenant de la prison de la Santé
07/05/1941 : arrivée de 46 individus provenant du dépôt de la préfecture de police de Paris (29 communistes, 17 repris de justice)
08/05/1941 : arrivée de 58 indésirables
15/05/1941 : arrivée de 55 internés provenant d’Aincourt
28/07/1941 : arrivée de 35 internés provenant du dépôt de la préfecture de Police de Paris

Fin Juillet 1941 : arrivée de 14 employés des services publics internés à la santé
16/09/1941 : arrivée de 113 internés politiques provenant de la prison de la Petite Roquette, de la Caserne des Tourelles et du Dépôt de la préfecture de Police (12 indésirables, 55 français politiques)
09/02/1942 : départ de 9 internés politiques pour Compiègne
01/05/1942 : départ de 39 internés pour le camp de Rouillé
1941 1942 : départ d’internés vers d’autres centres :

Aincourt : femmes politiques

Gailon : arrêtés pour Marché noir

Landemont : arrêtés pour Marché noir

Mulsanne : nomades

Pithiviers : Juifs étrangers

Rouillé : hommes indésirables et asociaux

Voves : internés politiques (hommes)

 

Base de données multi média de la fondation pour a mémoire de la déportation

Amicale de Châteaubriant

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.