Aincourt Val d’oise


Appellation officielle :

Camp d’internement administratif (ouvert avec l’autorisation des autorités allemandes)
Centre de séjour surveillé

Le centre d’Aincourt a ouvert le 05/10/1940 et a été fermé le 13/09/1942.

Les locaux utilisés sont ceux d’un sanatorium désaffecté de la Forêt de la Bucaille.

En janvier 1942 le chef de camp était M André.

1176 hommes sont passés par le camp

Les internés du camp ont été transférés dans d autres camps d’internement.

04/12/1940 : départ de 101 internés pour la maison centrale de Fontevraud
Printemps 1940 : départ d’internés pour l’Afrique du Nord
décembre 1940 : arrivée de 53 communistes venant du département de la Seine-et-Oise
décembre 1940 : arrivée de 72 communistes venant du département de la Seine
06/04/1941 : départ de 55 internés pour la prison de Poissy
24/06/1941 : départ de 31 internés pour la prison de Rambouillet
27/06/1941 : départ de 88 internés, remis aux autorités allemandes au siège de la Gestapo (Hotel Majestic, Paris) qui les enverront peu après au camp de Compiègne

05/01/1942 : départ de 30 internés pour la camp de Voves
Janvier 1942 : départ de 48 internés pour Voves
06/02/1942 : départ de 21 internés pour Compiègne
Avril 1942 : départ de 91 internés pour Voves
05/05/1942 : départ de 58 internés pour Voves
09/05/1942 : départ de 15 internés pour Compiègne
12/05/1942 : arrivée de 93 femmes provenant du camp de Châteaubriant
Fin mai 1942 : arrivée de 30 femmes "politiques" en provenance de la caserne des Tourelles (Paris)
05/05/1942 : départ de 149 internés pour Voves
13/08/1942 : arrivée de 40 femmes politiques en provenance des Tourelles (Paris)
07/09/1942 : départ de 7 internés juifs pour Drancy
10/09/1942 : départ des derniers 83 communistes pour Voves
13/09/1942 : départ de 130 femmes pour le camp de Gaillon (Eure)

 

http://www.bddm.org/

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.